Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rechercher

Archives

11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 20:14

 

BONNE ANNEE

CHINOISE

le 10 Février 2013

 

voeux_chinois_2013-02.jpg

 

 

 

Sommaire Fevrier 2013

Image1-copie-1Image ecu6Image1-copie-1Image ecu6Image1-copie-1Image ecu6Image1-copie-1Image ecu6

"Plus que Jamais"

« Le Soldat n’est pas un homme de violence. Il porte les armes et risque sa vie pour des fautes qui ne sont pas les siennes. Son mérite est d’aller sans faillir au bout de sa parole tout en sachant qu’il est voué à l’oubli »

(Antoine de SAINT EXUPERY)

 

 

mali_soldat_issouf_sanogo_afp_0-1-.jpg   

 

Editorial Fevrier 2013 : Nous sommes en "Guerre"

Photo-035.jpg  404998.jpg

Claude Barbin

 Correspondant Défense, Conseiller Municipal de Chamalieres

 

 

Chers Abonnés,  

Chers Camarades d’Active et de Réserve,

Chers Amis,  

 

J'aurai préféré dans cet éditorial du premier jour de l'année du Serpent de l'Astrologie Chinoise m'appesantir longuement sur des prédictions humoristiques, fantaisistes et parfois sérieuses de ce qui nous attend en 2013.

 

Le destin en a décidé autrement.  Nous sommes en "Guerre" une nouvelle fois.

 

 

Notre Armée est en première ligne des défenses Européennes et nos unités auvergnates, le 92ème RI de Clermont Ferrand, nos voisins du 126ème RI de Brive et d'autres unités après avoir été engagées en Afghanistan se retrouvent sur les lignes de contact de Tombouctou et de Gao au Mali commandées par le Général Barrera en charge de l'opération  terrestre Serval .

 

Cette intervention militaire est nécessaire et légitime et vous trouverez dans cette newsletter des éléments de compréhension qui m'ont été fournis par le Ministère de la Défense en tant que "Correspondant Défense".

 

Il nous reste, nous qui ne risquons pas notre vie, à être solidaire et fier  de notre armée, solidaire des familles de ceux qui combattent et reconnaissant des sacrifices acceptés.

 

Enfin, espérons qu'au moment où le gouvernement aura à trancher sur le budget des Armées résumé dans le Livre Blanc, il se souviendra qu'après avoir désengagé nos forces en Afghanistan, il les a réengagées au Mali.

 

D'autant qu'il parait très prétentieux d'affirmer que ce conflit sera terminé en Mars.

 

Exprimons notre soutien aux soldats du 92ème RI en écrivant, en participant financièrement à la confection de colis qui seront acheminés au Mali : vous pouvez adresser vos lettres de soutien, et colis, au 92e Régiment d’Infanterie, Cellule Communication, Quartier Desaix. 63035 Clermont-Ferrand.

 

   

Claude Barbin 

 

 

 

  • Lettre du CEMAT

  • L’intervention française au Mali

  • NEWS MALI Opération SERVAL

  • Nos Unités de Coeur avec la ville de Chamalieres

  • 92RI

  • 36F

  • L'ANNEE DU SERPENT

  • Rappel des Objectifs de la Newsletter du Correspondant Défense.

Image1-copie-1Image ecu6

 

  • Lettre du CEMAT

Le général de corps d'armee Bruno Ract Madoux, futur CEMAT, lors de la prise...

Le Général Ract-Madoux

Lettre du CEMAT

http://www.amitie-franco-allemande.fr/Lettre-CEMAT-n20.pdf

 

 

 

 

L’intervention française au Mali

 

    308114445.jpg

 

Le Général de brigade Bernard Barrera

Actuel commandant de la 3e brigade mécanisée (3e BM) de Clermont-Ferrand, il dirige les forces du dispositif Serval et commande les forces terrestres déployées par la France sur le territoire malien.

La 3e BM, forte d'environ 5 000 militaires et civils ainsi que de 650 réservistes, est constituée de cinq formations principales qui sont toutes engagées dans Serval :
- Le 92e régiment d'infanterie à Clermont-Ferrand.
- Le 126e régiment d'infanterie à Brive-la-Gaillarde.
- Le 1er régiment d'infanterie de marine d'Angoulême.
- Le 68e régiment d'artillerie d'Afrique à la Valbonne.
- Le 31e régiment du génie à Castelsarrasin.

Le Général Barrera commande la composante terrestre au Mali, la composante Air étant commandée de N'Djamena.

Le commandement opératif se trouve lui à Dakar (EFS renforcés), il est confié au général de Saint-Quentin.

A Paris, le Général de corps d'armée Didier Castres dirige les opérations françaises à partir du CPCO, "sous la responsabilité du CEMA", qui reste le grand patron de toute la manoeuvre.

 

 

1. – Pourquoi être intervenu ?

 

- Le Mali fait face à une agression caractérisée, organisée et coordonnée

d’AQMI (Al Qaïda au Maghreb Islamique) et de ses alliés (MUJAO et Ansar

Dine). Dès 2012, ces groupes sont parvenus à conquérir tout le Nord du pays.

- Ces groupes se sont regroupés début janvier de façon à mener une offensive

vers le Sud, dont les objectifs étaient clairs : étendre la mainmise territoriale des

groupes terroristes sur le Mali, faire tomber Mopti et ouvrir la route de Bamako,

anéantir l’armée malienne, déstabiliser les autorités de transition en place à

Bamako, empêcher la mise en oeuvre de la stratégie internationale définie par la

résolution 2085 du conseil de sécurité des Nations-unies, enfin constituer un

Etat terroriste au coeur de l’Afrique.

- Le Président de la République a répondu immédiatement à l’appel à l’aide du

Président Traoré. Le Mali était menacé dans son existence même. Notre

intervention est fondée sur une demande bilatérale et s’inscrit dans le contexte

de la résolution 2085. Elle respecte pleinement la légalité internationale.

- Au-delà du Mali, ces groupes terroristes ont montré leur capacité à déstabiliser

l’Afrique de l’Ouest comme à menacer la France et l’Europe. La prise d’otages

d’In Amenas en Algérie est venue confirmer la réalité et la gravité de cette

menace.

 

  7756864299_un-avion-mirage-2000-d-de-l-armee-francaise-surv.jpg  imagesCAYAM8IG.jpg

 

2. – Cette opération respecte-t-elle la légalité internationale ?

 

- L’intervention française répond à une demande écrite d’intervention immédiate

du président malien, pour faire face à l’agression des groupes terroristes et

s’appuie sur l’article 51 de la Charte des Nations-unies. Cette demande

malienne a été notifiée au Secrétaire général des Nations-unies, qui a salué le

déclenchement de l’opération française.

- L’objectif de notre intervention est de créer les conditions nécessaires à la mise

en œuvre des décisions de la résolution 2085 du Conseil de sécurité, qui

autorise notamment le déploiement d’une force d’intervention africaine au

Mali.

 

  imagesCA0VO519.jpg  imagesCAAZ7QKK.jpg

 

3. – Quels sont les objectifs de la communauté internationale ?

 

 

- Le règlement durable de la crise malienne nécessite de mener des actions sur

trois volets complémentaires : politique, sécuritaire et de développement.

- A ce titre, notre priorité reste la mise en oeuvre rapide de la résolution 2085 dans

toutes ses dimensions. Cela implique le déploiement immédiat des troupes

africaines pour appuyer les forces maliennes. Il est également essentiel que le

processus politique de normalisation se poursuive au Mali.

- Ce processus prévoit l’adoption le plus rapidement possible d’une feuille de

route, fixant des perspectives politiques (élections) et lançant un dialogue avec

tous les représentants des populations du Nord du Mali (élus, société civile dans

toutes ses composantes) qui se désolidarisent du terrorisme et rejettent la

partition du pays. Enfin, il est nécessaire d’oeuvrer en faveur du développement

du Mali, et plus largement du Sahel, pour y établir une paix durable. En effet, le

Nord du Mali a été trop longtemps délaissé et plusieurs accords, passés avec des

rebelles touarègues, n’avaient pas été réellement mis en oeuvre. Il importe que

tous les Maliens trouvent un nouvel accord sur leur avenir commun et que la

communauté internationale les accompagne.

 

 

  imagesCAXGM56P.jpg  imagesCAE0TLWI.jpg

 

4. – Quels sont les objectifs français ?

 

- Cette opération a trois objectifs principaux :

Stopper l’offensive des groupes terroristes et les empêcher de menacer

Bamako et l’Etat malien ;

Contribuer à la restauration de la souveraineté du Mali sur l’intégralité de

son territoire et lui permettre de renouer avec ses traditions

démocratiques

Permettre la mise en oeuvre des décisions internationales ainsi que le

déploiement rapide de la force africaine et de l’opération européenne de

formation de l’armée malienne

  imagesCA2ATBG1.jpg  image.jpg

-         Nos forces ont donc quatre missions militaires 

         

Aider les forces armées maliennes à arrêter la progression des terroristes,

par des frappes aériennes et le déploiement d’éléments terrestres (cet

objectif est réalisé) ;

 

Frapper dans la profondeur les bases arrières des terroristes, pour

empêcher toute nouvelle offensive ;

 

Accélérer le déploiement des forces armées africaines de la mission

internationale de soutien au Mali (MISMA) autour de l'état-major

nigérian et le lancement de la mission européenne de formation pour les

forces maliennes, pour laquelle la France est nation-cadre ;

 

Soutenir la stabilité du Mali et de ses institutions et contribuer à la

sécurité de nos ressortissants.

 

  imagesCACVW78A.jpg  imagesCAAWWD48.jpg

 

5. – Quel soutien international ?

 

a) La France n’est pas seule, elle est précurseur. Elle seule avait la capacité

de réagir dans l’urgence.

- Nous avons agi à la demande de l’Etat malien, qui était confronté à une

agression caractérisée. La demande nous était adressée. Il était de notre

responsabilité d’y répondre vite.

 

  imagesCAC73TS3.jpg 

 

 

b) Une forte mobilisation des pays africains

- L’action déterminée de la France a été soutenue par l’ensemble des pays

africains et a suscité une mobilisation sans précédent de leurs forces. Nous

avons créé une dynamique d’ensemble.

- Ce sont onze pays africains qui ont promis d’engager des contingents. Pour

l’heure, des participations du Togo (540 h), du Nigeria (600 h), du Niger

(500h), du Burkina Faso (500 h), du Bénin (300 h), du Sénégal (450 h), de la

Guinée (145 h) du Ghana (180 h) ainsi que du Tchad (1 régiment, soit 2000

soldats) ont été confirmées. C’est bien toute l’Afrique qui se mobilise, dans le

cadre fixé par la résolution 2085 du conseil de sécurité des Nations-unies. Ces

contingents sont en cours de déploiement.

- Avec nos partenaires européens et américains, nous soutenons concrètement ces

déploiements (transport, entraînement, soutien logistique…). Notre objectif est

de permettre, le plus vite possible, la mise en oeuvre du cadre défini par la

Communauté internationale dans la résolution 2085.

 

 

  imagesCA1H0LJ3.jpg

 

 

c) Un soutien, politique et opérationnel, des Européens

- Nos partenaires européens se sont spontanément mobilisés pour nous apporter

un soutien militaire concret. Les Européens sont à nos côtés : Britanniques

(transport stratégique), Danois (transport), Belges (transport, soutien médical),

Allemands (logistique, transport, soutien médical), Néerlandais (transport) et

Espagnols (transport).

 

- Le Conseil extraordinaire des ministres des Affaires étrangères de l’UE, réuni le

17 janvier a :

 

  imagesCAQIVJX2.jpg

 

Confirmé le soutien, y compris militaire, de nos partenaires de l’Union

européenne, à l’opération en cours ;

 

Décidé d’accélérer le déploiement de la mission EUTM (European

Training Mission), qui est plus que jamais nécessaire pour équiper,

former et entraîner les forces maliennes ;

 

Décidé de renforcer le soutien que l’Union européenne et les Européens

peuvent apporter, ensemble, au déploiement des forces africaines de la

mission internationale de soutien au Mali (MISMA).

 

- La France est la nation-cadre de l’opération européenne, commandée par le

général de brigade François Lecointre. Un premier détachement sera prépositionné

dès le début du mois de février et le déploiement commencera mifévrier.

Cette mission européenne permettra d’assurer, sur le long terme, la

formation de l’armée malienne.

- L’Union européenne interviendra également sur l’aspect humanitaire et de

développement pour toute la région du Sahel, en apportant son aide financière.

 

d) Un soutien plus large de la communauté internationale

- Notre action s’inscrit pleinement dans le cadre fixé par le conseil de sécurité des

Nations-unies. Elle doit permettre de remplir rapidement et totalement les

objectifs fixés.

- Les Américains se sont mobilisés à nos côtés, par la mise à disposition de

capacités pour le renseignement et le transport. Le Canada a fourni des

capacités de transport, tout comme la Russie et les Emirats arabes unis.

- L’ensemble de la communauté internationale aura à apporter son assistance au

financement de la force africaine, la mission internationale de soutien au Mali

(MISMA). Une conférence des donateurs a eu le 29 janvier à Addis Abeba.

 

 

  imagesCAC5EBKO.jpg  imagesCANGPVWW.jpg

 

6. – Quel impact sur les otages ?

 

 

- La France pense aux familles des otages français et comprend leur angoisse.

- Les lourdes décisions prises actuellement sont les mieux adaptées à la situation

car il est primordial d’affaiblir les groupes terroristes qui détiennent nos

compatriotes. Ce n’est pas en laissant le Mali devenir un sanctuaire terroriste

que nous sauverons nos otages : ce sont ceux qui détiennent les otages qui, si

nous n’avions pas réagi, auraient pris le contrôle de tout le Mali.

- Le centre de crise du ministère des Affaires étrangères est en contact permanent

avec les familles de nos otages, qui ont été reçues dimanche 20 janvier par le

Président de la République puis par le ministre des Affaires étrangères.

 

 

7. – Combien de temps ?

- La France n'a pas vocation à rester durablement en première ligne au Mali.

Comme l’a dit le Président de la République, nos opérations militaires se

poursuivront aussi longtemps que nécessaire, en appui aux forces armées

maliennes et en lien avec les forces africaines qui ont vocation à relayer les

forces françaises.

 

  imagesCA4482UR.jpg

 

8. - Qui paie ? Quel coût ?

 

- Un rapport du Secrétaire général des Nations-unies doit préciser très

prochainement le coût du soutien à l'armée malienne et à la mission

internationale de soutien au Mali (MISMA), conformément à la résolution 2085

du Conseil de sécurité des Nations-unies. Ces conclusions ont servi de base à la

conférence des donateurs qui s’est tenue le 29 janvier à Addis-Abeba.

- La France souhaite que l'ensemble des partenaires internationaux concernés

apportent leur contribution à la prise en charge des aspects logistiques du

déploiement des contingents africains ainsi qu’à l'équipement de l'armée

malienne et de la MISMA. Il s’agit d’un effort indispensable pour garantir le

succès de l’opération.

 

 

 

La Légion saute sur le MALI

imagesCAUQCA3I.jpg

 

 imagesCAQT55FT.jpg  imagesCAIIYTR7.jpg

 

Le réalisateur Pascal Dupont vient de mettre en ligne un très efficace montage vidéo de 6 minutes décrivant les opérations militaires de Gao (poser d'assaut de samedi), Tombouctou (largage 2e REP), N'Djamena (préparation des Rafale) et Dakar (arrivée du BPC). Cliquer sur le lien ci-dessus pour accéder à la page YouTube.

 

 

 http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/01/29/en-video-samedi-en-guerre-a-gao-tombouctou-et-dakar.html

 

  • NEWS MALI Opération SERVAL

 

Point de situation de l'opération Serval depuis le 31 janvier 2013.....
Depuis le 31 janvier 2013, les opérations aériennes françaises se sont poursuivies avec plus de 135 sorties aériennes dont près d’une trentaine dédiées à la chasse. Ces opérations ont permis le traitement de 25 d’objectifs, principalement des dépôts logistiques et des centres d’entrainement au Nord de Kidal, dans les zones d’Aguelhok et Tessalit. Ces frappes ont été réalisées par les avions de chasse mais également par les hélicoptères d’attaque.
 
Au sol, les forces françaises avec les forces africaines et les forces armées maliennes poursuivent le contrôle de la boucle du Niger et consolident le dispositif militaire sur les villes de Tombouctou et de Gao avec l’installation de plusieurs éléments de la MISMA et des FAM.


A Kidal, 1800 soldats de l’armée tchadienne sont entrés dans la ville afin de la sécuriser. Les français poursuivent quant à eux le contrôle de l’aéroport grâce au renfort de deux sections parachutistes du 1er RCP de Pamiers.

 
Un S/GTIA blindé armé par le 1er RIMA d’Angoulême a renforcé le dispositif à Gao dans la journée du 2 février. Il était parti de Niamey au Niger la veille au soir. Il renforce ainsi les éléments français déjà présents.


Ainsi, ce sont près de 4 000 soldats français qui sont présents sur le sol malien. A leurs côtés, près de 3 800 soldats africains sont désormais présents au Mali, dont un peu plus de 2 000 soldats de la MISMA appartenant au Togo (640), au Burkina Faso (500), au Nigéria (240), au Niger (500), au Bénin (90) et au Sénégal (50). D’autres éléments sont attendus dans les semaines à venir.
Sources : EMA

 

 

  • NOS UNITES DE COEUR AVEC CHAMALIERES

92 RI Régiment d'Auvergne La 4 eme CIE est Parrainnée par la Ville de Chamalieres

    insigne-de-la-4e-cie-de-combat.gif                                                   

 130PX-~1130PX-~1

 

  n-B013-Le-r-E9giment-est-rassembl-E9-pour-la-prise-d-armes.jpeg

 

Le 92ème RI de Clermont-Ferrand intègre l'opération "Serval"

La 4 eme Compagnie est au Mali 

 

200 militaires du 92ème Régiment d'Infanterie de Clermont-Ferrand vont s'envoler dans les prochaines heures pour le continent africain afin de participer à l'opération "Serval" dans laquelle l'armée française est engagée au Mali.

  • Par Stéphane Moccozet

  • Publié le 19/01/2013 | 08:42, mis à jour le 19/01/2013 | 17:41
Dernier rassemblement, samedi matin, pour les deux cents militaires du 92ème Régiment d'Infanterie de Clermont-Ferrand qui vont rejoindre le Mali pour participer à l'opération "Serval". © @Julien Le Coq
© @Julien Le Coq Dernier rassemblement, samedi matin, pour les deux cents militaires du 92ème Régiment d'Infanterie de Clermont-Ferrand qui vont rejoindre le Mali pour participer à l'opération "Serval".

Ce sont deux compagnies du 92ème Régiment d'Infanterie qui vont rejoindre l'Afrique dans les prochains jours. L'unité auvergnate va intégrer l'opération "Serval" dans laquelle l'armée française est engagée au Mali. Deux cents fantassins clermontois vont participer à cette mission, renforcés par cinquante autres militaires venus notamment de Brive et Angoulême. Les militaires du 92ème RI ont quitté Clermont à 11h, samedi matin, emmenant avec eux des VBCI, les véhicules blindés de combat de l’infanterie. Les militaires clermontois vont rejoindre Miramas dans un premier temps avant d'embarquer pour l’Afrique

  • NOS UNITES DE COEUR AVEC CHAMALIERES

  •    36 F Flotille de l'Aéronaval Marrainnée par la ville de Chamalieres

imagesCAQI0DCE.jpg imagesCAQI0DCE.jpg

CC Jean Baptiste Allard
36F / CDT

 

panther-0021.jpg

 

 

 

  • L'ANNEE DU SERPENT

323

voeux chinois 2013-04-copie-1
 

Le serpent est un curieux mélange d’instinct grégaire et d’introspection. Par nature il est généreux et délicat, charmant et attirant.

Financièrement, il ne rencontrera jamais de gros problème et au contraire pourra généralement soutenir un train de vie assez aisé. Socialement, les serpents ont tendance à prendre du recul pour analyser la situation avant de se lancer. Leur qualité de charmeur et de séducteur cache en fait une nature plutôt discrète.

Le serpent peut se sentir pleinement comblé et heureux en passant la journée avec un bon bouquin sans quitter son lit.

Dans ses relations amoureuses, le serpent est toujours aux aguets. Il a un tempérament jaloux et se comporte volontiers en amant possessif, ce qui la plupart du temps conduira à l’éloignement de l’être aimé. Le serpent sait heureusement se montrer irrésistible et peut devenir un partenaire généreux et aimant.

Intellectuellement, le serpent possède un esprit philosophique. Il préfère souvent suivre ses sentiments et son instinct plutôt que ce que la logique suppose. Il a l’habitude de prendre lui-même ses décisions et se tourne rarement vers les autres pour écouter leurs suggestions.

Les serpents sont de solides travailleurs, possèdent une intelligence aiguë et ont de la suite dans les idées. Une fois engagés dans une entreprise, ils exigent la même motivation de tout le monde.

Le serpent devrait apprendre l’humilité et apprendre à se connaître. Une fois qu’il réalisera que la confiance vient de l’intérieur, il se sentira bien dans sa peau.

voeux_chinois_2013-03.jpg
  
  • Mes Chers Camarades

Toutes les Infos,RV,dates que vous aurez l'Amabilité de m'adresser seront retranscrites dans mes Newsletters.

Pour cela mon Mail c.barbin@barbin.fr

 voeux militaire-01

Partager cet article

Repost0

commentaires

plombier 26/03/2015 16:11

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement